Naturisme : que dit la loi ? | Règlementation sur le naturisme en France

Que dit la loi sur le naturisme ?

Pendant longtemps la nudité a été difficile à faire accepter en hexagone, en effet, elle a été fortement sanctionnée jusqu’en 1994. 

C’est à partir de là que la nudité devient légale, même si l’interdiction générale de nudité constitue toujours la norme. Les nombreuses exceptions à cette règle ont contribué à l’avènement du naturisme tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Évolution législative sur la nudité

Le texte traitant de la nudité a d’abord été l’article 330 du Code pénal qui découlait de la loi du 13 mai 1863. Cet article disposait que : « toute personne qui aura commis un outrage public à la pudeur sera punie d’un emprisonnement de trois mois à deux ans, et d’une amende de 50 000 à 450 000 francs ». La nudité était considérée comme un outrage à la pudeur et était fortement réprimée.

En 1994, un nouveau code pénal est entré en vigueur et l’article 330 a été remplacé par l’article 222-32 qui dispose : « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Concrètement, si vous partez par exemple en jogging sans vêtements, vous pouvez être poursuivi par les passants qui croiseront votre route.

La loi considère comme exhibition sexuelle le fait d’imposer sa propre nudité à la vue d’autrui quand cela n’est pas autorisé, c’est-à-dire dans endroits autres que les clubs, les plages ou les campings naturistes. Vous êtes donc libres de pratiquer le naturisme dans notre camping naturiste Corse

Le topless : assez bien toléré

L’exhibition sexuelle concerne principalement les organes génitaux. Le topless reste assez bien toléré. Ainsi, mesdames, si vous désirez pratiquer le topless, vous pouvez le faire, sur certaines plages et certaines zones de baignade non naturistes. Pour les hommes, si vous aimez vous balader torse nu durant les beaux jours, vous ne rencontrerez pas de problèmes. Attention toutefois, en ville et dans les commerces, vous pourriez être interpellé par les forces de l’ordre.

Pratiquer le naturisme chez soi : oui, mais attention aux voisins

Vous êtes tout à fait en droit de pratiquer le naturisme entre vos quatre murs. Vous n’avez cependant pas une liberté totale. Vos voisins peuvent vous poursuivre s’ils vous aperçoivent nu dans votre jardin ou sur votre balcon. De plus, vous n’avez absolument pas le droit de vous balader nu dans votre jardin si ce dernier donne sur la voie publique et n’est pas doté d’aménagement qui vous protège des regards.

Le naturisme n’est pas la nudité

Pour terminer, il est important de rappeler que le naturisme n’est pas la nudité, et ce n’est bien évidemment pas de l’exhibition sexuelle. C’est une éthique, un ensemble de valeurs qui ont pour base l’idée du retour à l’état naturel. Il ne s’agit pas seulement de pratiquer la nudité de manière collective, mais de s’engager sur un processus de transformation de la pensée : se respecter, respecter les autres, respecter la nature, être aimable…